Max Brooks - World War Z

jeudi 15 décembre 2011 , par Philippe Gestin

Du zombie en veux-tu en voilà, à dévorer à plusieurs niveaux.

On ne pardonnera pas le cinéaste Mel Brooks pour sa piteuse Folle histoire de l’espace (le meilleur gag est le premier) mais nous lui apportons toute notre gratitude pour avoir conçu un fils écrivain. Max, Brooks donc, est l’un des spécialistes mondiaux des zombies. Après son Guide de survie en territoire zombie, voici World War Z, Z pour zombie. L’année n’est pas précisée mais nous sommes dans un futur proche. L’Humanité se remet lentement, douloureusement, de sa guerre contre les zombies. Enfoncées, les deux premières guerres mondiales : celle-ci a tué plusieurs milliards d’êtres humains, dans un conflit atroce, sans merci. Gagné par les hommes mais pour combien de temps ? Le procédé narratif est intelligent : le narrateur a été envoyé par l’ONU pour recueillir des témoignages aux quatre coins d’une planète exsangue et dévastée. Chaque chapitre renvoie à un personnage, témoin privilégié ou anonyme, acteur principal ou secondaire, de cette guerre. Ce qui permet de dresser une vue d’ensemble apocalyptique, en même temps que d’en décrire les épisodes significatifs et les scènes de détail. Autant dire que, si les morts-vivants vous font (raisonnablement) flipper, certains passages font froid dans le dos. Tout cela pourrait donner lieu à un exercice de style réussi et non dénué d’humour, ce qui ne serait déjà pas si mal. Mais Max Brooks en profite aussi pour dénoncer les tares de notre société, à l’origine ou amplificatrice du mal, et pour redessiner la géopolitique planétaire de façon fort réjouissante. Il supprime les castes en Inde, redonne son indépendance au Tibet, résout la question israléo-palestinienne (Jérusalem compris !), soulage les tensions en Afrique australe... Et imagine une humanité plus attentive à son environnement, le problème de la surpopulation étant il faut le dire résolu par lui-même. Et si l’avenir de la Terre passait par les zombies ?

Max Brooks, World War Z, Le Livre de Poche.

 
SPIP  —  Contactez l'association.