Transcript

Rencontre avec Pierre Bordage (6/16)

Octobre 2005 à Lannion

vendredi 23 mars 2007 , par TiToc’h, Vero

Je trouve que les religions, et on le voit encore de nos jours, sont utilisées comme des instruments d’oppression, et de domination.

Pérégrine : Très présents dans votre œuvre, la spiritualité et le religieux sont-ils un ressort dramatique ou l’expression d’une inquiétude réelle de votre part ?

Pierre Bordage : Les deux. J’ai un rapport particulier avec la religion parce que je suis Vendéen. Ca veut dire que j’ai fait le petit séminaire, 4 ans, comme un garçon vendéen sur deux. Attention,, je n’ai pas été obligé. Quand j’étais gosse, j’avais comme des élans mystiques, je ne sais pas comment traduire ça autrement, et naturellement, quand on est en Vendée, ça se traduit par la prêtrise ou, le petit séminaire. Au petit séminaire, je me suis rendu compte que les prêtres qui étaient là ont passé pas mal de temps à casser mes élans mystiques. Parce que les élans mystiques échappent à toute forme de contrôle. C’est cette fameuse quête de la liberté intérieure dont je parlais avant. Leur principal but c’est de casser ça, c’est de faire des bons petits soldats de la foi. Un petit soldat qui ne réfléchit pas, qui applique. Et donc ça m’a dégoûté des religions. J’ai dit Non. Du coup j’étais aussi dégoûté de la spiritualité parce que j’avais confondu l’un et l’autre. Et puis, au cours d’un voyage en Inde - je ne sais pas pourquoi, c’est bizarre – j’avais 20 ans - ce pays m’a redonné goût à la spiritualité. Bien que je ne sois pas hindou, que je n’aie jamais pratiqué la religion hindoue ou quoi que ce soit d’autre… J’ai trouvé que c’était un pays qui respirait la spiritualité. Je me suis naturellement fondu dedans, et du coup j’ai essayé de chercher dans les textes, dans d’autres textes, d’autres façons d’évoluer. Je me suis intéressé à toutes les philosophies, le tao, les penseurs comme Krishna Murti, par exemple, pour essayer de retrouver ce chemin de la spiritualité, dégagé de toute influence religieuse. Et c’est vrai que ça se voit beaucoup dans mes livres. C’est une préoccupation constante.

Je trouve que les religions, et on le voit encore de nos jours, sont utilisées comme des instruments d’oppression, et de domination. C’est-à-dire que quelque part ce sont des partis politiques. Je veux simplement explorer ça et le dire au lecteur. Peut-être qu’il y a une différence entre les deux, parce qu’il y en a une qui libère, et l’autre qui opprime, qui enferme. C’est constant dans mes livres, il faut que je m’en dégage d’ailleurs aussi, mais j’ai un peu de mal.

Articles les plus populaires

RUSSEL (Sean) - La Guerre des Cygnes - T1 Le royaume unique

par yann, Popularité : 98%

Le Trollball

par Pascal F, Popularité : 98%

KAY (Guy Gavriel) - La tapisserie de Fionavar

par yann, Popularité : 98%

Rencontre avec Pierre Bordage (9/16)

par Nath, Vero, Popularité : 98%

Rencontre avec Pierre Bordage (5/16)

par Nath, Vero, Popularité : 98%

ZELAZNY (Roger) - Le cycle des princes d’Ambre

par yann, Popularité : 98%

 
SPIP  —  Contactez l'association.