TiToc’h

Articles de cet auteur (16)

> Vie de l’association > Rencontres

Rencontre avec Pierre Bordage (6/16)

Octobre 2005 à Lannion

23 mars 2007, par TiToc’h, Vero

Je trouve que les religions, et on le voit encore de nos jours, sont utilisées comme des instruments d’oppression, et de domination. Pérégrine : Très présents dans votre œuvre, la spiritualité et le religieux sont-ils un ressort dramatique ou l’expression d’une inquiétude réelle de votre part ? Pierre Bordage : Les deux. J’ai un rapport particulier avec la religion parce que je suis Vendéen. Ca veut dire que j’ai fait le petit séminaire, 4 ans, comme un garçon vendéen sur deux. Attention,, je n’ai pas (...)

> Vie de l’association > Rencontres

Rencontre avec Pierre Bordage (3/16)

Octobre 2005 à Lannion

27 février 2007, par TiToc’h, Vero

Ma volonté est d’élargir en permanence le genre à de nouveaux lecteurs. Rien ne me plaît plus que de rencontrer des gens qui ne sont pas du milieu, et qui me disent : J’ai découvert la SF grâce à vous. Pérégrine : Que lisez-vous aujourd’hui ? Quels sont vos lectures, vos auteurs, les styles… ? Pierre Bordage : Ce n’est pas facile de suivre toute la production de science-fiction a priori. Je suis obligé de trier sévèrement. J’adore la fantasy. J’ai un projet pour écrire un bouquin de fantasy, donc je lis (...)

> Critiques > Livres

WILLIS (Connie) - Sans Parler du Chien

ou comment nous retrouvâmes enfin la potiche de l’évèque

31 mai 2005, par TiToc’h

Paradoxes temporels, situations cocasses, époque victorienne, balade au gré de la Tamise, Blitz londonnien, rencontres innatendues, chat mouillé, chien collant, autant d’imprévus à vivre aux côtés de Ned Henry. Mais pour cela plonger il vous faudra dans cet univers déroutant dans cet étonnant roman de Connie Willis.

> Vie de l’association > Rencontres

Le petit mot d’Alain

23 mars 2007, par TiToc’h

Petite rencontre pas tellement inattendue aux Utopiales 2006... Un petit mot aux absents qui ont toujours tort ! A bientôt !

> Vie de l’association > Rencontres

Rencontre avec Alain Damasio (6/13)

Mai 2006 à Lannion

1er novembre 2007, par Nath, TiToc’h

Je faisais des essais. Je me positionnais, je me mettais à l’abri, en contrevent, puis je ressortais, je ramenais des sensations, je regardais ce qui flottait et c’est là que j’ai appris plein de choses, sur la façon de se positionner face au vent, de sentir comment le bas du pantalon claque et puis vous tire les tibias, comment çà claque aux manches, les sensations que vous avez, comment il faut vous placer etc. Pérégrine : Je vais aborder maintenant un thème tout à fait différent. Nous avons cru (...)

> Critiques > Livres

KLEIN (Gérard) - Les tueurs de temps

publié sous le nom de plume Gilles D’Argyre

23 septembre 2007, par TiToc’h

Un navire de l’espace tout tranquillement en train de se déplacer du Grand Magellan à son petit frère se trouve subitement détourné dans le temps (200 millions d’années en arrière). Le capitaine Shangrin fera tout ce qui est en son pouvoir pour ramener son navire Le Vasco de Gama et ses 7000 passagers dans leur présent à eux (année 27 937). Vous l’aurez compris, il s’agit d’un roman d’anticipation. D’ailleurs la majeure partie de l’histoire se passe dans le passé… L’homme n’était même pas né, pourtant il (...)

> Vie de l’association > Rencontres

Rencontre avec Alain Damasio (8/13)

Mai 2006 à Lannion

16 décembre 2007, par TiToc’h

J’utilise les adverbes comme des ralentisseurs. Si je dis « Rapidement » c’est une catastrophe. « Rapidement » ça ne va pas vite, c’est un adverbe qui ne va pas vite. Alors que « Vite » oui ! Heureusement qu’on a « Vite ». Il y a la fricative, le « V » qui lance, qui a un effet de souffle. Et le « T » « Tac ! ». Ah oui « Vite » ça va vite. Et « Rapidement » je n’ai jamais vu un mot si lent que ça. C’est l’horreur ! Heureusement qu’on a « Lentement ». pepe1937 (Pérégrine) : J’aimerais bien savoir s’il y a des (...)

> Critiques > Livres

ESCHBACH (Andreas) - Jésus Vidéo

Petite croisière dans le désert !

30 avril 2007, par TiToc’h

Des fouilles en Palestine… Un squelette étonnant… Une bourse… Du plastique… Un papier… 2 papiers... 2000 ans… Un milliardaire… Une milice privée… Des scientifiques... Un grand écrivain allemand de science-fiction… Mélangez tout cela vigoureusement, laissez mijoter quelques mois et vous obtenez un bon roman policier. Un bon roman policier oui ! Mais ce n’est pas tout. Ce serait sans compter l’auteur qui s’en mêle. En effet, au beau milieu du tout début apparaît un romancier allemand de science-fiction. (...)

> Vie de l’association > Rencontres

Rencontre avec Pierre Bordage (13/16)

Octobre 2005 à Lannion

24 juin 2007, par TiToc’h, Vero

A mon avis, l’imaginaire a deux fonctions : l’émerveillement - c’est-à-dire simplement proposer une balade, un beau voyage à quelqu’un, plus loin et moins cher que les vrais, - et la réflexion. Il y a toujours un peu de réflexion dans l’émerveillement, et toujours un peu d’émerveillement dans la réflexion, ce qui fait qu’on a toujours l’un et l’autre. Public : Dans vos romans, voulez-vous toujours faire réfléchir sur un sujet ? Pierre Bordage : Je ne sais pas. Comme je le disais tout à l’heure, à mon (...)

> Critiques > Bandes Dessinées

Universal War One

La fin de la série. En Fait peut-être plutôt le début ?!

25 novembre 2006, par TiToc’h

Le tome 6 et dernier de la série "Universal War One" de Denis Bajram est sorti. Voici un avis sur cette série peu ordinaire ! Un grand mur noir s’étend aux abords de Saturne et noircit une bonne partie du ciel sur Terre. L’escadrille Purgatory (un ramassis de militaires condamnés) sous les ordres du capitaine June, se fait fort de découvrir ce qui se cache derrière ce mur. Mais quand je dis ’derrière’, c’est un abus de langage, car je devrais dire ‘dans’. Non disons plutôt ‘après’. En fait c’est (...)

0 | 10


Envoyer un message

 
SPIP  —  Contactez l'association.